PROJET COLLECTIF DE RECHERCHE
Modifications des paléoenvironnements et occupations amérindiennes de l'ïle de Saint-Martin (Petites Antilles)

L'occupation amérindienne de l'île de Saint-Martin

La petite île de Saint-Martin, est située dans la partie nord de l'Archipel des Petites Antilles, à environ 250 km de la Guadeloupe. La répartition des sites précolombiens connus, leur relative abondance et les données culturelles acquises par la fouille de plusieurs gisements, permettent de proposer une séquence chronologique des occupations. Elle démarre vers 2000 avant J.-C. et se poursuit jusqu'au XVIe siècle de notre ère. Cette séquence étant actuellement la plus complète et la mieux documentée de l'archipel, c'est donc sur cette île que le projet collectif de recherche est le plus intéressant à mettre en œuvre. Cette séquence chronologique est divisée en trois principales phases. Une première phase précéramique ou " Archaïque " couvre les deux derniers millénaires avant J.-C., elle est caractérisée par une population de pêcheurs-collecteurs nomades. La seconde phase " Saladoïde " est marquée par l'arrivée des premiers horticulteurs-potiers vers 500 avant J.-C. Cette période est illustrée par les sous-séries huecan/cedrosan-saladoïde qui ont produit des assemblages céramiques aux formes et décors complexes. Cette seconde période se prolonge jusqu'au IXe siècle de notre ère. Enfin, la troisième phase, " post-saladoïde ", est caractérisée par une plus grande hétérogénéité des productions céramiques et un répertoire appauvri du point de vue morphologique et décoratif. Cette dernière phase s'interrompt, d'après les éléments connus sur l'île, entre les XVe et XVIe siècles de notre ère avec le site de Baie Rouge. Christophe Colomb découvre l'île le 11 novembre 1493 lors de son deuxième voyage, elle est pourtant décrite comme inhabitée. Cette séquence chronologique, actuellement basée sur une cinquantaine de datations radiométriques, couvre une fourchette d'environ 3500 ans. Elle devrait être étoffée par de nouvelles datations absolues, réalisées sur des gisements récemment explorés dans le cadre d'une série de sondages programmés. Les résultats de ces investigations viendront étayer et affiner le cadre culturel et chronologique.

carte sites
Carte sites