PROJET COLLECTIF DE RECHERCHE
Modifications des paléoenvironnements et occupations amérindiennes de l'ïle de Saint-Martin (Petites Antilles)

Problématiques et objectifs du PCR

Ce projet collectif de recherche propose de replacer les cultures amérindiennes de l'île de Saint-Martin au sein d'un cadre paléoenvironnemental. Les informations sur l'évolution de ces paléo-milieux insulaires et tropicaux sont rares, leur reconstitution permettra une approche plus complète des occupations précolombiennes, vraisemblablement très influencées et conditionnées par leur environnement. Ce projet nécessite de conjuguer différents thèmes d'étude à travers plusieurs disciplines : l'archéologie, la géologie et la biologie végétale. Ce programme pluridisciplinaire permet de croiser différentes sources d'informations et d'élargir les perspectives archéologiques. Cette première étude est orientée vers l'acquisition de données en vue de l'élaboration de référentiels tant du point de vue de l'archéologie que des paléoenvironnements.

Les problématiques générales s'articulent autour de la succession des cultures amérindiennes, caractérisées par la transformation de leurs modes de vie, les migrations et par les changements perçus dans les économies de production et dans l'exploitation du milieu. L'analyse de ces données permet de cibler les phases de transition et d'éventuellement les corréler avec des marqueurs paléoenvironnementaux. L'aire géographique correspond à un territoire bien délimité, l'île de Saint-Martin - milieu insulaire tropical, à écosystèmes fragiles et très diversifiés - qui a certainement dû évoluer durant l'Holocène. Dans ce contexte caribéen, plusieurs points chronologiques correspondant à des phases de transitions dans l'occupation humaine, pourraient éventuellement être conditionnés par des modifications paléoenvironnementales régionales. La séquence saladoïde, après une longue période de stabilité de plus de mille ans, lisible à travers l'homogénéité du mobilier céramique, s'interrompt. La phase de transition saladoïde / post-saladoïde que l'on situe actuellement autour du IXe siècle sur l'île, pourrait être en relation avec une modification de l'environnement. La diversité des cultures post-saladoïdes à Saint-Martin - au moins 4 sont identifiées entre les IXe et XVIe siècles de notre ère - représentée par de nouveaux complexes culturels, pourrait illustrer de vraisemblables vagues de migration. Des facteurs sociaux-économiques sont certainement liés à cette succession très rapide de cultures, mais il n'est pas exclu qu'ils soient en partie influencés par des changements du milieu et de son exploitation.

Certains phénomènes naturels ont pu avoir une incidence sur l'occupation humaine de l'île comme les variations du niveau marin, pour les occupations précéramiques (transgression flandrienne), les évènements catastrophiques de type cyclones et raz-de-marée, les modifications climatiques (sécheresse, phases humides) ayant pu entraîner des transformations de la végétation et de la faune, enfin les phénomènes d'érosion et de sédimentation. Egalement, l'homme a pu influencer le milieu naturel de différentes façons, par l'introduction de végétaux, les défrichements et la surexploitation des ressources. L'objectif de cette étude est donc de quantifier, grâce à l'acquisition de données, l'impact climatique sur l'expansion humaine dans l'archipel des Petites Antilles, à travers le territoire de Saint-Martin.

En final l'étude consiste à établir deux référentiels chronologiques, l'un concernant l'évolution des paléoenvironnements - climats, niveaux marins, sédimentologie, végétation - l'autre concernant l'occupation humaine : les phases culturelles et leurs spécificités. L'analyse de ces données tentera de déterminer une possible interaction de ces paramètres. Le référentiel pour les paléoenvironnements est basé sur des sondages géologiques et leur analyse, sur des datations absolues et une étude documentaire. Le référentiel sur l'occupation humaine repose sur les données de terrain issues de sondages archéologiques, sur des datations absolues couplées avec des études typologiques de matériel (principalement la céramique).

 Carte Antilles
Carte Antillles